• Charente
  • Charente Maritime
  • Viene / Deux-Sèvres
  • Dordogne
  • Landes
  • Lot et Garonne
  • Tarn et Garonne
  • Echo de l’Ouest
  • Gironde
mardi, septembre 27, 2022

Suivez-nous

Connexion avec


Le corps et le mental à rude épreuve

spot_img

Durant la course, les skippers doivent faire corps avec le bateau en étant préparés, physiquement et mentalement, à un effort long. Quentin Vlamynck et Lalou Roucayrol en sont un bon exemple.

On oublie parfois de rappeler que les skippers professionnels sont des athlètes de haut niveau. Sur leurs machines de plus en plus performantes, il faut avoir le cœur et le corps bien accrochés. Course à pied et renforcement musculaire ne suffisent pas lorsqu'il s'agit d'envisager la victoire. Quentin Vlamynck et Lalou Roucayrol le savent bien. Le binôme de l'écurie de course Lalou Multi sera au départ de la Transat Jacques-Vabre, le 7 novembre au Havre, sur Arkema 4. C'est l'un des sept équipages de multicoques engagés dans la catégorie Ocean Fifty (trimaran de 50 pieds, soit 15,24 mètres) sur un parcours de 5 800 milles (10 742 kilomètres), qui doit les conduire jusqu'à la ligne d'arrivée de Fort-de-France, en Martinique. Avant ça, c'est une longue préparation.
Pour accéder à ce contenu, vous devez être abonnés. Offre numérique ou Offre intégrale. Si vous êtes déjà abonnés connectez-vous

Articles populaire

À la une

Rester Connecter

18,331FansJ'aime

Abonnez vous

AccueilActualitésÀ la uneLe corps et le mental à rude épreuve
ARTICLES LIÉES